Formation
L'enfant intérieur et ses parties fragmentées en thérapie

Prochaines dates : 2 & 3 mars 2024 / 30 & 31 mars 2024 / 12 & 13 juillet 2024

Pourquoi cette formation ?

Dans toutes les interactions et encore plus dans les relations que vivent les personnes travaillant dans l’accompagnement à la personne, la question de l’enfant intérieur est toujours là. Elle prend des formes multiples.
Dans toutes nos interactions, quel que soit la place où l’on se trouve, il se manifeste, que ce soit dans la posture du médecin qui doit affronter le refus de traitement de son patient ou pour l’addictologue qui voit son patient récidiver, pour le psychothérapeute qui voit la personne de nouveau s’engouffrer dans la mauvaise voie, pour toute personne qui ressent comme 2 « Moi » qui s’opposent à l’intérieur de nous.

L’enfant intérieur est une métaphore psychique pour aborder le vécu enfantin qui n’est pas seulement une mémoire mais aussi une manière d’appréhender le monde, un ressenti émotionnel et sensitif, une intuition, un langage symbolique et imaginaire.

Moins visible et s’effaçant derrière le fonctionnement adulte, le « Moi enfantin » demeure présent en chacun de nous et s’exprime de manière impulsive.

En effet, quand nos réactions sont démesurées, dérégulées, c’est que l’enfant intérieur fait des siennes. Il sera pour certains, plus reconnaissable quand on sera dans une forte dérégulation.
En effet, si je « pète un câble », il est plus simple de voir cette dérégulation que si je ne dis rien.
La dérégulation n’est pas de ressentir de la colère mais l’intensité qu’elle prendra : je suis en colère et je peux hausser le ton ou je suis dans une rage folle au point de ne pas me contenir et je casse tout.

Je peux également me renfermer face à une situation et ne pas comprendre pourquoi, dans l’incapacité de mettre de mots sur cette réaction car tout ceci est rarement conscient.
Ce sont des exemples de manifestations de notre enfant intérieur.

Une des difficultés est que le vécu enfantin ne se présente pas sous la forme d’une simple mémoire de ce qui s’est passé et le plus souvent, pas de manière narrative.
Il va se manifester à travers des manières de voir le monde et ce qu’il ressent, des types de comportements automatiques.

Aujourd’hui, grâce à l’apport des neurosciences, nous savons que lors d’un traumatisme, celui-ci a des conséquences sur le corps, le cerveau et le système nerveux.
C’est là que se retrouvent les carences de nos parents, les souffrances, les injustices, peurs, rages qu’on a vécues et qui se traduisent par des comportements, des émotions ou pas.

Rectifier les déficiences éducatives dont on a souffert, s’offrir les meilleures nourritures affectives et relationnelles, faire la paix avec soi, avec son passé et vivre une existence plus riche, plus sereine et joyeuse est très difficile. Cela nécessite une pleine conscience.

La thérapie est là pour amener la personne à prendre en charge cet enfant intérieur et ses manifestations automatiques.
Nous devons tous faire face aux symptômes paradoxaux des individus c’est-à-dire le désir d’être gentil et plein de compassion envers les autres d’un côté, tout en déployant une colère immense, colère accompagnée de pulsions violentes de l’autre.

De plus, pour certains patients, la thérapie, se résume à 2 pas en avant et un en arrière, au prix d’immenses efforts.
Les doutes apparaissent des 2 côtés : patient et thérapeute.
Chacun se demande : « qu’est-ce que je ne fais pas comme il faut ? ».

En questionnant nos habilités de thérapeute ou en généralisant le comportement du patient comme n’étant qu’un transfert ou qu’une résistance, nous passons à côté du fait qu’il s’agit d’une réactivation au sein du monde intérieur de notre patient. Quelque chose a été déclenchée réactivant ainsi un traumatisme du passé.

Sans paradigme explicatif qui donne un sens à ces contradictions, il n’y a aucun moyen de savoir que ces sensations intenses et ces perceptions déformées sont en fait des preuves de ce que l’on appelle la fragmentation.

Au lieu de commencer systématiquement par explorer le passé à travers les expériences difficiles et bouleversantes, nous allons vous encourager à développer la curiosité et l’intérêt de la personne qui consiste à ressentir les états, les parties, les pensées et les réponses corporelles des manifestations de son enfant intérieur qui a plusieurs parties.

Les ressentis émotionnels et corporels de compassion, de bienveillance, vont aider à apaiser et à guérir les blessures traumatiques et d’attachement. Il n’est pas forcément nécessaire pour le patient d’avoir des souvenirs narratifs détaillés de l’expérience traumatique. Il est seulement nécessaire pour lui d’avoir un ressenti de ce que la partie enfant a dû traverser.

Ressentir de l’empathie pour chaque partie en détresse, sans oublier le fait que l’individu est un adulte avec des capacités fonctionnelles, est une capacité mentale qui a souvent besoin d’être développée avant de devenir une seconde nature.

La formation va s’articuler autour de 3 modules :

1 – Comment se construit l’enfant intérieur selon Moussa Nabati d’après les ouvrages « Comme un vide en Moi » et « Guérir son enfant intérieur »
2 – La dissociation ou les parties fragmentées de l’enfant intérieur et le Modèle de la dissociation structurelle d’après Janina Fisher
3 – La partie Enfant, la partie Adulte et le Thérapeute dans la relation thérapeutique : comment le thérapeute s’adresse à l’enfant intérieur et ses manifestations.

A qui s’adresse cette formation ?

Cette formation s’adresse aux professionnels qui travaillent dans la relation d’accompagnement comme les médecins, infirmières, psychologues, thérapeutes, sophrologues, coaches et toute personne consciente de son enfant intérieur..

L’objectif est de renforcer vos compétences contribuant à stabiliser les personnes et faciliter la déconstruction des problèmes rencontrés dans la vie quotidienne, tout comme ceux issus du trauma.
Il s’agit également de prendre soin de vous, de savoir ce qui dépend de vous et ce qui dépend du patient.

Cette formation, en comprenant mieux ce qui se passe pour vos patients, va vous permettre d’être au mieux dans la posture d’accompagnant qui consiste à être présent à l’autre mais aussi à vous.
Plus vous allez comprendre ce qui se passe, plus votre positionnement sera juste et de qualité pour vous et le patient.

Pendant ces deux journées, nous allons approfondir les connaissances sur la guérison des patients inscrits dans un processus d’accompagnement.
Pour le psychologue par exemple, le travail va consister à amener son patient, en vivant libéré de l’héritage du trauma, à apporter de nouvelles réponses dans l’Ici et Maintenant. Il peut trouver alors les capacités à fonctionner en reprenant possession de sa vie.
Car nos patients, nos clients ont perdu leur enfance ou leur adolescence. Et en venant nous voir, l’idée est qu’ils leur soient permis que l’héritage de ces traumas ne les privent pas aussi de leur vie d’adulte. C’est notre objectif, c’est leur objectif.

Nous mettrons à votre disposition des outils simples pour distinguer les différents réflexes de nos enfants intérieurs et mettre en place, à travers les différents rôles qui nous incombent, la prise en charge de ces différentes parties de l’enfant intérieur par la partie adulte de la personne.

Prochaines dates : 2 & 3 mars 2024 / 30 & 31 mars 2024 / 12 & 13 juillet 2024

Présentiel & distanciel (Week-end au choix)

Loup Blanc Paris
31, rue de Douai – 75009 Paris
Métro : Blanche L2 – Place de Clichy L13 – Pigalle L12

De 9h30 à 18h00 samedi et dimanche – Accueil à partir de 9h

Places limitées
Prix :
360 € TTC – Possibilité de payer en 2 fois soit un versement d’arrhes de 120 euros par virement afin de réserver votre inscription. 

Demande d'inscription

Suite à votre demande d’inscription, un mail de confirmation vous sera envoyé à retourner signé.
À noter : places limitées.

    Merci de sélectionner une date :

    Les champs marqués d’un * sont obligatoires - Les informations transmises ne seront utilisées que dans ce cadre et sont destinées à notre usage exclusif.